Crème de Cassis de Dijon 15°

C'est en 1841 que fut découverte la liqueur de cassis. Avant cette date, le cassis était surtout cultivé comme fruit de table, mais on attribuait aussi des vertus thérapeutiques à ses feuilles.

Au cours du 20ème siècle, la culture du cassissier s'étendit et se rationalisa pour bientôt se concentrer en Côte d'Or.

Les petits arbustres aux baies noires couvrent maintenant les plateaux de nos Hautes-Côtes.

 

La Crème de Cassis se fabrique par infusion. Après avoir doucement été éclatés, les fruits sont mis à macérer, à froid, sur de l'alcool neutre. Celui-ci, pendant les quatre semaines que va durer la macération, va se gorger de la couleur et des arômes des fruits.

Une Crème de Cassis doit être composée au minimum de 15% d'alcool, de 400g de sucre et de 200g de fruits.

Les fruits sont rigoureusement sélectionnés et proviennent des deux variétés les plus adaptées à cette fabrication, le Royal de Naples et le Noir de Bourgogne.

La boisson à base de Crème de Cassis la plus célèbre est bien entendu le Kir. C'est le chanoine KIR, fameux député-maire de Dijon dans les années 40, qui immortalisa ce grisant breuvage, fait d'Aligoté et de Crème de Cassis. Le Kir peut être sec (1/5 Crème de Cassis et 4/5 Aligoté) ou doux (1/4 Crème de Cassis et 3/4 Aligoté) ou "royal" (1/5 Crème de Cassis et 4/5 vin mousseux sec ou brut ) ou "cardinal" (1/5 Crème de Cassis et 4/5 Beaujolais frappé).

9,30

dictum dapibus consequat. justo velit, ut Praesent tempus non diam consectetur